Suivez-nous
Éco-Pivot : la biodiversité en ville par les corridors écologiques
éco-pivot, corridor écologique, biodiversité milieu urbain
12347
post-template-default,single,single-post,postid-12347,single-format-standard,bridge-core-2.3.2,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive

Portrait d’impact: Éco-pivot, vivre en ville et en symbiose avec la nature grâce aux corridors écologiques

Par Alix Genévrier

Parmi les cinq grandes menaces pesant sur la biodiversité, la perte et la fragmentation des habitats est la plus conséquente. En zone urbaine, les infrastructures et les routes, qui facilitent nos mouvements et déplacements au quotidien, rendent difficiles voire impossible le trajet des espèces animales avec lesquelles nous cohabitons.

Grâce à la mise en place de corridors écologiques et d’espaces verts, Éco-pivot s’attaque de front à cette problématique, et favorise le transfert de la biodiversité d’un lieu à un autre.

Avec ce projet innovant, Éco-pivot offre une solution à un besoin faunique, mais également à un besoin floristique, et communautaire.

Un service clé en main pour répondre à un besoin environnemental

En décembre 2022, une dizaine d’universités québécoises ont rejoint un mouvement international en signant l’initiative Nature Positive : un engagement envers la biodiversité. 

Mais comment faire de son campus un allié de la biodiversité dans une perspective durable? Éco-pivot travaille en synergie avec des institutions universitaires pour les aider dans cette quête, grâce à une approche personnalisable.

Les espaces verts sont-ils déjà existants? Comment les adapter, les réfléchir, afin qu’ils correspondent aux besoins de l’environnement sur place? 

L’entreprise offre un service d’analyse-diagnostic dans l’optique de proposer à sa clientèle un plan d’action sur trois, cinq ou dix ans, incluant des propositions de différents aménagements à mettre en place sur leur campus. 

Les villes aussi s’attaquent au verdissement des espaces, et à raison! Pour Daphnée Lecours Tessier, cofondatrice de Éco-pivot, « il faut que cela serve à la faune, mais aussi aux communautés humaines sur place ». Pour ce faire, la jeune entreprise propose des solutions qui répondent aux besoins de la biodiversité mais également à ceux des communautés. 

« Un quartier comme Griffintown est très bétonné, ce qui peut poser problème aux populations et infrastructures lorsque les pluies sont trop abondantes. Des corridors écologiques pourraient permettre une meilleure gestion des eaux pluviales », avance Daphné. 

À chaque quartier, ses enjeux! Éco-pivot travaille également avec les citoyens du quartier Côte-des-Neiges dont la problématique est à l’accessibilité alimentaire. Pour réconcilier les besoins des citoyens avec ceux de la biodiversité, des espaces verts avec des arbres fruitiers verront le jour, ainsi que des jardins communautaires.

Un binôme complémentaire aux idées convergentes

Derrière ce projet innovant, Daphnée Lecours Tessier et Alexandre Beaudoin sont deux biologistes aux personnalités complémentaires. Leur rencontre remonte à 2019, quand Daphnée remplace Alexandre à l’Université de Montréal, alors qu’il part en congé de paternité.

À son retour, il constate une grande rigueur et précision dans la prise en charge de ses dossiers, lui qui a plutôt pour habitude de travailler de façon très tentaculaire. 

En plus d’apprécier cette complémentarité dans leurs méthodes de travail, Daphnée et Alexandre prennent alors conscience de leur vision commune en tant que biologistes. Ils réalisent qu’ils ont tous deux les yeux rivés sur le même problème : celui de la fragmentation des habitats en zone urbaine. Les voilà partis dans l’aventure Éco-pivot!

Alexandre Beaudoin et Daphnée Lecours Tessier
L’expertise entrepreneuriale d’Esplanade Québec

En rejoignant Esplanade Québec, l’équipe a d’abord bénéficié d’un accompagnement personnalisé grâce au programme Ébullition, dont elle a vite apprécié la qualité. « On a trippé sur notre coach Serge Laporte, très 360 degrés ». Ils ont donc souhaité continuer leur accompagnement et sont parvenus à intégrer la Super cohorte en action climatique de 2023, lancée conjointement par Esplanade Québec et Cycle Momentum

Ce programme leur a permis de sortir de leurs réflexes bien ancrés de biologistes, et de se sentir plus entrepreneurs. Marieke Tremblay, leur coache, les a poussés à sortir de cette posture qui les bloquait, à estimer la valeur de leurs services, et à structurer leur offre. 

Dans le cadre de l’accompagnement au sein de la Super cohorte, Éco-pivot se réjouit d’avoir assisté à plusieurs formations qui répondaient à leurs besoins, notamment en ressources humaines.

Par la suite, ils ont sauté le pas vers le recrutement! Ils sont aujourd’hui fiers de pouvoir compter sur l’expertise de deux employés dans leur équipe. 

Aujourd’hui, Éco-pivot poursuit son ascension et l’équipe travaille même à développer au Québec une technologie verte provenant de Zurich, qui permettra de récolter en temps réel des données sur la chaleur et la qualité de l’air dans un milieu urbain.