Suivez-nous
La mesure d'impact - Esplanade Québec
mesure d'impact, mesure d'impact social, mesurer son impact social, mesurer son impact environnemental
9416
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-9416,page-child,parent-pageid-967,bridge-core-2.3.2,tribe-no-js,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.8.0,vc_responsive

La mesure d’impact

Mesurer son impact pour mieux comprendre les effets de son organisation, adapter sa réflexion stratégique et fédérer ses parties prenantes.
Mesure d'impact

Pourquoi et comment mettre en place une mesure d’impact?

La mesure d’impact part de l’hypothèse que les activités que nous mettons en place en tant qu’organisation impliquent des changements auprès de différentes parties prenantes (bénéficiaires, partenaires, clientèle et plus largement un secteur, la communauté ou l’environnement).

 

Pour mesurer son impact, on doit d’abord identifier et mettre en place des indicateurs permettant de mesurer ces changements, puis collecter et analyser les données. En fonction des analyses, il est possible  de communiquer et d’optimiser ses activités.

 

Dans le cadre des projets qui tentent de résoudre un problème social ou environnemental, mesurer son impact et ses effets sur la société et l’environnement est indispensable pour s’assurer d’avoir une stratégie qui maximise l’impact positif. Cela permet également de fédérer les parties prenantes autour de la mission de l’organisation.

Il y a deux façons de mesurer son impact:

 

  En amont: si on n’a pas encore mis en place ses activités, on peut utiliser la mesure pour estimer théoriquement les impacts prévisionnels.

 

  En aval: si on a déjà mis en place des activités, on peut l’utiliser pour pouvoir mesurer l’atteinte de l’objectif d’impact.

 

À l’Esplanade, nous recommandons de réfléchir à sa mesure d’impact le plus tôt possible dans le processus, avant même de mettre en place ses activités. Cela permet de pouvoir bien planifier les outils de mesure et de collecter les données dès le début de son action. 

Nous vous proposons ici 6 étapes pour comprendre en quoi consiste la réflexion autour de la mesure d’impact. Elles se basent sur l’expertise de l’Esplanade et de Rhizome et elles sont alignées avec les pratiques essentielles de l’Approche commune de la mesure d’impact (Common approach to impact measurement).

Cet outil est fait pour vous si…

Vous voulez mieux comprendre le problème auquel vous vous attaquez et mieux connaître vos bénéficiaires

Vous souhaitez intégrer l’impact social et environnemental comme critère de décision stratégique

Vous voulez optimiser et maximiser l’impact de vos activités

Vous souhaitez communiquer efficacement les résultats de vos actions à vos parties prenantes (partenaires stratégiques, investisseur.e.s, client.e.s, fournisseurs, employé.e.s, conseil d’administration, secteur, instances politiques, etc.)

Laboratoire INRS
Les étapes

Comment mesurer l’impact de son projet?

Étape 1
Définir le besoin et les ressources

Avant toute chose, il est crucial de définir le besoin autour de la mesure d’impact ainsi que les ressources que vous pourrez y dédier. Posez-vous ces questions :

Pourquoi souhaitez-vous mesurer votre impact?

Qui sont les parties prenantes sur qui vous avez ou aimeriez avoir un impact?

À qui souhaitez-vous communiquer votre impact?

Quelle est la valeur ajoutée de votre mesure d’impact pour vos parties prenantes?

Quelles ressources ($, RH,...) pouvez-vous investir dans la mise en place de cette mesure? Puis dans le suivi dans le temps?

Notre recommandation : Cette phase doit inclure vos différentes parties prenantes afin de vous assurer que la mesure que vous mettrez en place soit alignée avec leurs besoins.

Étape 2
Décrire les changements prévus grâce à la théorie du changement

Une fois que votre besoin est clair et défini, nous vous recommandons de travailler votre stratégie d’impact via l’outil de la théorie du changement. Cet outil vous aide à décrire les changements que vous voulez voir se produire et la manière dont vous comptez y parvenir. Plus spécifiquement, elle vous aide à décrire le problème que vous essayez de résoudre, les changements que vous voulez opérer (vos résultats) et ce que vous allez mettre en place pour pouvoir y arriver (vos activités). 

 

Notre recommandation : Travaillez sur votre théorie du changement. Vous retrouverez ici la page outil sur la théorie du changement et nous offrons régulièrement des webinaires sur ce sujet dans la page Événements de notre site.

Étape 3
Définir vos indicateurs

Une fois que vous avez cartographié vos changements prévus via la théorie du changement, la prochaine étape est d’identifier les indicateurs que vous allez pouvoir utiliser et suivre dans le temps. Vous identifierez également comment vous allez collecter ces indicateurs. 

Comment mesurez-vous le changement? Quels indicateurs sont les plus pertinents à suivre? (quantité de CO2 évitée par année par rapport à une solution conventionnelle, nombre de km de transport conventionnel remplacés par du transport urbain durable, tonnes de déchets évités ou tonnes de résidus valorisés, réduction en % du nombre d'heures consacrées aux soins de santé, etc.)

Comment définissez-vous chaque indicateur? S’agit-il d’indicateurs de performance ou d’impact?

Les indicateurs sont-ils quantifiables et actionnables? La liste des indicateurs apporte-t-elle exhaustivité et précision?

Comment les données vont-elles être collectées? La valeur de la mesure est-elle proportionnelle au coût de collecte?

Notre recommandation : Les indicateurs que vous choisissez doivent être SMART (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes, Temporels).

Il existe des ressources qui peuvent vous aider à identifier vos indicateurs :

 

  • Objectifs de développement durable (Cadre mondial d’indicateurs relatifs aux objectifs et aux cibles du Programme de développement durable à l’horizon 2030) : cette base de données mondiale vous donne accès à des données sur plus de 210 indicateurs des ODD pour les pays du monde entier. Ils sont classés par indicateur, pays, région ou période de temps.
  • IRIS+: ce système de mesure et de gestion d’impact a été créé par le Global Impact Investing Network (GIIN) pour soutenir la mesure d’impact et éclairer les décisions de gestion. Les métriques IRIS sont conçues pour mesurer la performance sociale, environnementale et financière d’un investissement.
  • Analyse du cycle de vie : cette méthode permet d’évaluer les impacts environnementaux et sociaux potentiels et les coûts associés à toutes les étapes de la vie d’un produit. Faites des recherches sur des analyses de cycle de vie de produits similaires au vôtre. Vous pourrez ainsi identifier des indicateurs intéressants à mesurer, afin de mitiger vos impacts négatifs.
Étape 4
Formaliser votre méthodologie de mesure et collecter les données

Une fois que vous avez identifié vos indicateurs clés, il est nécessaire de déterminer quelles sont les méthodes et outils que vous allez utiliser pour les mesurer.

Quelle méthode/méthodologie allez-vous utiliser pour mesurer vos impacts? (évaluation avant ou après un événement X, taille de l'échantillon, etc.)

Quels sont les outils pour collecter les données? (questionnaire, groupes de discussion - focus groups -, etc.) Quels sont les profils de données récoltées?

Quelles sont la durée et la fréquence nécessaires pour la collecte de données?

Existe-t-il des références méthodologiques pour mesurer l’indicateur? (ex: la norme ISO 14064-2 pour la quantification de la réduction d’émission des gaz à effet de serre)

Une fois que vous avez identifié votre méthodologie et vos indicateurs, il s’agit de les collecter de façon continue.

 

Notre recommandation : Pour avoir une méthodologie de collecte de données scientifique, nous vous recommandons de faire appel à un.e chercheur.se, spécialiste du sujet. Nous avons développé des partenariats à l’Esplanade pour vous aider à financer ce type de projets de recherche.

Pour aller plus loin que la mesure

 

La méthode Social Return On Investment (SROI) est une méthode offrant un cadre d’analyse des impacts sociaux, économiques et environnementaux, en attribuant une valeur monétaire à leur action. Cela permet d’avoir un équivalent entre l’argent investi dans le projet et l’argent généré au bénéfice de la communauté. Par exemple, grâce à cette méthode, l’OBNL Thèsez-vous a calculé que chaque dollar investi dans son projet rapportait 2,90 $ à la société.

Étape 5
Analyser et communiquer les données collectées

L’analyse des données vous permettra ensuite de comprendre les effets de votre projet sur votre milieu et les communautés, à la fois positifs et négatifs, pour avoir une vision objective de votre impact réel. 

 

Après avoir été analysées et structurées, vos données vous serviront à adapter votre stratégie. En les communiquant, vous pourrez fédérer et mobiliser vos parties prenantes autour de votre mission.

Quels apprentissages tirez-vous de l'analyse de vos données? Que devez-vous adapter/améliorer/laisser tomber?

Quelle histoire pouvez-vous raconter à partir de ces résultats?

Quelle stratégie de communication devriez-vous mettre en place?

Notre recommandation: N’oubliez pas que la mesure de votre impact doit se faire en continu et de manière itérative. Continuez de faire évoluer votre mesure et de communiquer de façon transparente sur celle-ci. Vous pouvez vous inspirer de nos alumni pour voir comment ils ont communiqué sur leur impact : Dispatch, Oneka, Ecofixe, Huddol.

Nous espérons que cet aperçu des étapes de la mesure d’impact vous aidera à y voir plus clair !

 

Si vous voulez être accompagné.e par l’Esplanade sur votre projet entrepreneurial, suivez nos appels à projets ou contactez-nous.
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]