Suivez-nous
Portrait d'impact: Displaid - Esplanade Québec
Découvrez le portrait de Displaid, qui développe un dispositif pour mieux gérer l’insuffisance cardiaque des patients.
Displaid, dispositif, insuffisance cardiaque, santé, entrepreneuriat, entrepreneur
15324
post-template-default,single,single-post,postid-15324,single-format-standard,bridge-core-2.3.2,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-7.7.2,vc_responsive
Découvrez le portrait de Displaid, qui développe un dispositif pour mieux gérer l’insuffisance cardiaque des patients.

Portrait d’impact – Displaid, une solution pour mieux gérer l’insuffisance cardiaque

De nombreux patients atteints d’insuffisance cardiaque doivent régulièrement retourner à l’hôpital, faute de pouvoir anticiper le moment où leur médication devra être ajustée.
Afin d’empêcher ces séjours médicaux, Displaid souhaite contribuer à la société et au système de santé en fournissant un dispositif destiné à prévenir ces risques de rechute.

Au pays, environ 750 000 Canadiens doivent composer avec une insuffisance cardiaque, et plus de 100 000 cas sont diagnostiqués chaque année, selon la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada. Cette condition médicale qui touche 30 millions de personnes dans le monde reste l’une des principales causes d’hospitalisation. 

Mais le traitement de ces patients est calibré selon le poids.

« Ça change de jour en jour, de semaine en semaine. Après un certain temps, la médication n’est plus ajustée. Les symptômes reviennent et le patient doit se faire hospitaliser de nouveau », résume Frédérick Drouin. 

Avec Carlos Cesar Fallaque Beltran, Jonathan Boudreau et Mathieu Rivest, il a cofondé en 2021 Displaid, afin de pallier l’absence d’outils adaptés à la supervision des gens aux prises avec une maladie chronique. Les quatre diplômés en génie ont d’ailleurs un proche qui souffre d’insuffisance rénale avancée, avec trois séances hebdomadaires de dialyse.

C’est en discutant avec un médecin que les ingénieurs de formation ont réalisé que les personnes aux prises avec de l’insuffisance cardiaque doivent composer avec un manque de suivi.

« Pour nous, il était inconcevable qu’il n’existe pas déjà une solution pour aider ces patients », souligne Frédérick.

Alors que plusieurs entrepreneurs développent une technologie et essaient subséquemment de la faire correspondre à un marché, c’est le contraire qui s’est produit chez Displaid. 

« Nous, on a trouvé un problème. Et à partir de là, on a déterminé quelles étaient les options technologiques qui pouvaient s’y appliquer », explique-t-il

Mieux détecter les changements du corps

Comment mieux cerner les variations dans la condition des patients et donc prévenir les hospitalisations? 

Dans le but de relever ce défi, Displaid a mis sur pied une ceinture thoracique, portée par le bénéficiaire chaque jour à domicile. 

« Ça ressemble un peu aux ceintures de course qui calculent le rythme cardiaque », décrit Frédérick.

La ceinture Displaid

Le patient la revêt quelques minutes chaque matin en vue de mesurer différents signaux envoyés par son corps, et les changements qui surviennent, par le biais de l’imagerie médicale. Cette information est ensuite transférée au personnel soignant afin d’ajuster la médication des patients.

« Avec cet outil, on est capables de prédire une hospitalisation jusqu’à trois semaines à l’avance », évalue l’entrepreneur. 

Des renseignements précieux afin de pouvoir adapter le traitement du patient et ainsi éviter qu’il ne retourne à l’hôpital. 

Un soutien d’Esplanade Québec

C’est en 2023 que le jeune pousse a pu bénéficier d’un accompagnement chez Esplanade Québec dans le cadre du programme Accélération.

Cet accompagnement a permis à M. Drouin et à ses collègues de mettre en place une stratégie de développement et de se fixer plusieurs objectifs.

« C’était très intéressant parce qu’au début, on recevait davantage de coaching. Mais vers la fin, on prenait des décisions et on allait ensuite en parler aux mentors », souligne l’ingénieur. 

Grâce à Esplanade Québec, l’entreprise a pu améliorer son nouvel outil.

« Quand on a commencé le programme, on travaillait sur un produit qui n’était pas nécessairement fonctionnel à 100 %, se souvient Frédérick. Aujourd’hui, on élabore le modèle d’affaires, et je pense qu’on va le peaufiner jusqu’à la commercialisation ».

Chose sûre, Displaid semble désormais mieux placé pour aller de l’avant, même si le nerf de la guerre reste le financement des études cliniques.

« On a de premières données cliniques sur des patients. On a un outil fonctionnel. On est en bonne position pour faire une ronde de financement. »

Découvrez le portrait de Displaid, qui développe un dispositif pour mieux gérer l’insuffisance cardiaque des patients.
Une partie de l’équipe de Displaid lors du Bootcamp de la cohorte Accélération en santé 2023

Les entrepreneurs souhaitent pouvoir commercialiser leur nouveau dispositif en 2026. 

L’entreprise en est maintenant aux tests cliniques afin de recevoir les approbations de Santé Canada et de l’agence américaine des aliments et des médicaments (FDA). 

Mais de premiers essais ont déjà permis de recueillir plusieurs données encourageantes sur la validité des résultats. L’équipe de Displaid espère qu’à terme, leur outil sera remboursé aux gens qui en ont besoin.

 « Les patients en insuffisance cardiaque font partie d’une population vulnérable. Ce n’est pas nécessairement eux qui font le plus d’argent », souligne Frédérick.