Suivez-nous
La Super cohorte en innovation climatique, édition 2023 - Esplanade Québec
super cohorte, innovation climatique, entrepreneur d'impact, entrepreneur impact, entrepreneur social, innovation sociale, innovation, esplanade, programme esplanade
11232
post-template-default,single,single-post,postid-11232,single-format-standard,bridge-core-2.3.2,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive

La Super cohorte en innovation climatique, édition 2023

La semaine dernière, nous avons donné le coup d’envoi de la Super cohorte en innovation climatique, édition 2023, lancée conjointement par Esplanade Québec et Cycle Momentum ! Ce sont 11 entreprises d’horizons différents qui ont intégré la cohorte, parmi 49 candidatures.

 

L’objectif de cette cohorte : contribuer à accélérer la transition écologique à Montréal et au Québec, et favoriser l’émulation autour de l’innovation sociale et environnementale. 

La cohorte a débuté avec un bootcamp de deux jours, durant lequel les équipes entrepreneuriales ont pu se rencontrer, échanger, et voir leurs idées challengées par notre équipe de facilitateur.trice.s et d’expert.e.s de l’entrepreneuriat d’impact. Leur accompagnement se poursuivra sur plusieurs mois, avec des ateliers, des séances de « group coaching », du coaching individuel, des rencontres avec des acteurs de changement inspirants. Et surtout, un suivi personnalisé et humain pour les soutenir dans l’aventure entrepreneuriale et tous les défis qu’elle suppose.

Découvrez les 11 entreprises de la Super cohorte en innovation climatique 2023, dans toute leur diversité ! Leurs secteurs d’activités : mobilité durable, chimie, efficacité énergétique, aménagement et construction durables, entre autres. 

Un grand merci aux partenaires de la Super cohorte : le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, la Ville de Montréal, RECYC-QUÉBEC et le Groupe Banque TD.

L’Abri

Un projet représenté par Nicolas Lapierre, Francis Martel-Labrecque et Johanne Richer.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

L’industrie de la construction et l’opération de nos bâtiments contribuent à près de 40% des émissions globales de CO2 liées à l’énergie. Or, pour répondre au besoin en logement de la population, il faudrait construire 3,5 millions de logements au Canada d’ici 2030.

La solution d’impact :

Des services de design architectural pour des projets de rénovation ou de nouvelle construction résidentielle ou commerciale, en construction écologique et bâtiments passifs.

Aplantex

Un projet représenté par Patrick Charest et Mourad Sabri.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Pour répondre à la demande, nos industries pharmaceutiques, cosmétiques et alimentaires consomment de nombreuses molécules de synthèse importées, issues de la pétrochimie ou de la biochimie, impliquant d’importantes émissions de GES.

La solution d’impact :

Une plateforme industrielle permettant de produire une large gamme de molécules végétales de haute valeur ajoutée, à partir de biomasse et de réplication photosynthétique à croissance rapide.

Coop Boomerang

Un projet représenté par Mathieu Gauthier et Tangui Conrad.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

L’industrie agro-alimentaire génère une grande quantité de résidus (ou sous-produits) organiques souvent difficiles à gérer et qui sont trop souvent envoyés à l’enfouissement, représentant un immense gaspillage alimentaire.

La solution d’impact :

Des services de récupération et valorisation des résidus de production alimentaire, et commercialisation de « super farines » issues de l’économie circulaire.

Cycle Carbone

Un projet représenté par Louis Fradette et François Minville.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

L’utilisation de carburants fossiles pour la production d’énergie constitue la principale la source de CO2 dont la réduction est urgente pour diminuer l’impact climatique.

La solution d’impact :

Des solutions technologiques intégrées de capture du CO2 et de sa conversion en produits carboneutres à haute valeur ajoutée.

Éco-Pivot

Un projet représenté par Alexandre Beaudoin et Daphnée Lecours Tessier.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

L’environnement urbain actuel est défavorable à la santé des écosystèmes et des populations, qui sont étroitement liées.

Leur solution d’impact :

Des services d’analyse-diagnostic, modélisation et développement de corridors écologiques en milieu urbain, favorisant la biodiversité et l’implication citoyenne.

Glacies Technologies

Un projet représenté par Rosemarie St-Yves Ferron et Maxim Bergeron.

Le problème auquel s’attaque le projet :

Actuellement, les technologies utilisées pour le chauffage des mines fonctionnent à l’énergie fossile, sont polluantes et vont à l’encontre des objectifs collectifs de carboneutralité.

Leur solution d’impact :

Une solution de chauffage décarbonée pour les mines souterraines, basée sur le stockage thermique de l’eau, permettant de réduire l’usage de combustibles fossiles.

Gomove

Un projet représenté par Sam Cherhabil et Sebastien Godbout.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Les camions de livraison causent 25% des émissions de CO2, 45% des oxydes d’azote et 45% des particules fines générées par le trafic routier.

La solution d’impact :

Une solution logicielle de mutualisation et optimisation des livraisons de marchandises encombrantes.

Kiima

Un projet représenté par Samuel Dupont Lemire, Chloé Legault et Jenny Essiambre.

Le problème auquel s’attaque le projet :

Dans le secteur des soins corporels, les emballages en plastique sont encore la norme malgré l’impact qu’ils représentent en termes de consommation de ressources, d’émissions et de déchets non-recyclés.

Leur solution d’impact :

Des contenants réutilisables, durables et recyclables pour éliminer les applicateurs en plastique à usage unique, comme un applicateur de déodorant rechargeable.

MYNI

Un projet représenté par Marie-Hélène David et Frédérique Drouin.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

La grande distribution de produits ménagers et de soins corporels génère d’énormes quantités de déchets plastique et des émissions de GES liées aux gros volumes et poids des produits transportés.

La solution d’impact :

Des produits nettoyants et cosmétiques plus écologiques, en pastille et en poudre, pour réduire les emballages et l’impact environnemental du transport.

Positive Degree

Un projet représenté par Dominique Duchesne et Christophe Duchesne.

Le problème auquel s’attaque le projet :

La consommation mondiale d’électricité liée au Cloud Computing (infonuagique) émet de fortes quantités de GES et génère beaucoup de chaleur, qui est généralement perdue.

Leur solution d’impact :

Une solution infonuagique écologique déployée sur une infrastructure décentralisée en périphérie, qui réutilise la chaleur générée par les serveurs pour chauffer l’eau domestique.

Sentiom

Un projet représenté par George Kiorpelidis et Michel Lalande.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Le chauffage des bâtiments est la 2e source d’émissions de GES dans les grandes villes canadiennes, avec 26% des émissions.  Ils consomment également une grande quantité d’eau, et d’énergie pour le chauffage de celle-ci.

La solution d’impact :

Une technologie IdO de gestion automatisée de l’énergie et de l’eau, conçue spécifiquement pour les bâtiments multi-résident.e.s ou plurifonctionnels, utilisant l’IA afin d’opérationnaliser l’intelligence et l’efficience énergétique ainsi que des économies d’eau.

Vous souhaitez découvrir davantage
d’entrepreneur.e.s accompagné.e.s par l’Esplanade ?