Suivez-nous
Portrait d'impact: Arrivage, un marché virtuel - Esplanade
La plateforme d'Arrivage facilite la mise en marché directe des maraîchers, cueilleurs et éleveurs auprès d’acheteurs professionnels.
arrivage, innovation, entrepreneur québécois, plateforme alimentation, marché,
4785
post-template-default,single,single-post,postid-4785,single-format-standard,bridge-core-2.3.2,tribe-no-js,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive

Portrait d’impact: Arrivage, un marché virtuel B2B pour agriculteurs et artisans locaux

L’entreprise Arrivage a lancé une plateforme pour faciliter la mise en marché directe des maraîchers, cueilleurs, éleveurs et artisans transformateurs auprès d’acheteurs professionnels. Une solution qui comble un vide dans le marché.

Dans les médias et sur le web, des chefs utilisent les produits de petits producteurs locaux dans leurs créations culinaires. « Mais c’est une exception, affirme Thibault Renouf, cofondateur d’Arrivage. La réalité, c’est que la plupart des petits producteurs ont du mal à accéder aux marchés des restaurants, des épiceries et des services alimentaires. »

Épicerie d'Arrivage

Épicerie d’Arrivage

En théorie, ils pourraient proposer leurs produits par l’entremise des grands réseaux de distribution, la porte d’entrée habituelle vers ce marché. Toutefois, leur mode de production est incompatible avec cette manière de faire les choses. « Les artisans et les autres petites fermes ne peuvent pas répondre aux exigences des distributeurs qui recherchent des produits standardisés et des quantités garanties, explique Thibault Renouf. Et même s’ils le pouvaient, le prix qu’ils obtiendraient serait insuffisant pour les faire vivre. »

La vente directe, sans intermédiaires, est donc la seule option pour ceux qui produisent des aliments à petite échelle. Or, jusqu’à tout récemment, il n’y avait aucun espace virtuel ou physique au Québec leur permettant de faire affaire avec les commerces et les établissements. C’est Arrivage, une jeune pousse fondée en 2019, qui s’est attaquée à ce problème.

Une offre centralisée pour des produits locaux

Se faire connaître auprès des acheteurs professionnels, envoyer des listes de prix, proposer des conditions de vente personnalisées, présenter des offres géolocalisées en temps réel, prendre les commandes, facturer… La plateforme transactionnelle Arrivage vient simplifier et moderniser ce processus pour les producteurs en échange de frais minimes.

Plateforme d'Arrivage

Plateforme d’Arrivage

L’entreprise s’est donné pour mission de mettre entre les mains des PME bioalimentaires des outils de vente adaptés aux réalités d’un marché B2B complexe. L’objectif selon Thibault Renouf : « faire que producteurs et professionnels parlent enfin un même langage d’affaires et que les aliments artisanaux occupent une place plus importante dans notre quotidien au supermarché, au restaurant ou à l’école de nos enfants ».

De leur côté, les cafés, les restaurants, les détaillants en alimentation et les établissements, comme les centres de la petite enfance et les résidences pour personnes âgées, ont accès en quelques clics à toute une variété d’aliments frais, locaux et sains proposés directement par les producteurs aux alentours.

Un accompagnement qui en vaut la peine

Pour définir leur modèle d’affaires, Thibault Renouf et son associé (Félix-Étienne Trépanier, le cerveau technologique derrière la plateforme) ont pu compter sur l’équipe de l’Esplanade. « Notre participation au programme Accélération a été déterminante dans notre parcours, affirme Thibault. Cela nous a permis de bien faire nos devoirs en nous assurant de comprendre le marché ainsi que les besoins et les comportements de nos utilisateurs. »

Coachés par les experts du programme Accélération de l’Esplanade, les jeunes entrepreneurs ont notamment effectué une tournée de plusieurs fermes pour rencontrer des agriculteurs. Ils ont aussi organisé un atelier de codéveloppement qui réunissait des acheteurs et des vendeurs.

« On a écouté nos utilisateurs potentiels pendant des heures et des heures afin d’arriver avec une solution adéquate, raconte Thibault. L’Esplanade nous a aidés à prendre un pas de recul pour nous concentrer sur l’écoute du marché et ainsi éviter des erreurs. » 

Il donne l’exemple de l’ajout d’une fonctionnalité permettant aux vendeurs de créer des listes de prix différentes par catégorie de client : épicerie, restaurant, école, etc. « C’est en discutant avec des producteurs qu’on a réalisé combien c’était important pour eux. »

Photo chef - agriculteur - Arrivage

Un tremplin pour l’achat local et les circuits courts

En juillet dernier, quelque 148 producteurs et 241 acheteurs professionnels avaient créé un compte sur la plateforme Arrivage. Dans un an, ses cofondateurs ont comme objectif d’augmenter ces nombres à 400 et à 700 respectivement. 

Par ailleurs, un service de logistique des livraisons pourrait bientôt être offert. « Pour le moment, chaque producteur fait ses propres livraisons, dit Thibault Renouf. Mais il pourrait être intéressant de créer des partenariats avec des transporteurs pour regrouper les livraisons de différents producteurs et ainsi optimiser les trajets. »

L’approche territoriale est une autre avenue de croissance pour l’entreprise. Il s’agit de conclure des ententes avec des territoires, des municipalités régionales de comté notamment, pour offrir une solution de mise en marché clé en main à leurs producteurs locaux. Une manière également de mettre en valeur les marques régionales.  

« Les circuits courts sont la réponse à plusieurs défis, affirme Thibault Renouf qui se décrit comme un entrepreneur militant. Des défis d’autonomie alimentaire, d’achat local, d’alimentation saine, de protection de l’environnement, de développement économique régional… »  

Plus qu’une entreprise, Arrivage est pour lui et son associé une façon de changer le monde.