Suivez-nous
Esplanade x Récolte : le succès d'une première cohorte ! - Esplanade
4014
post-template-default,single,single-post,postid-4014,single-format-standard,bridge-core-2.3.2,tribe-no-js,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive

Esplanade x Récolte : le succès d’une première cohorte !

Après 2 mois d’ateliers, les participant.e.s de notre toute première cohorte en partenariat avec le collectif Récolte dédiée aux systèmes alimentaires, se retrouvaient une dernière fois ce jeudi soir derrière leur écran pour célébrer ensemble la clôture du parcours et l’avancée de leurs projets.

Pour démarrer la soirée, les entrepreneur.e.s ont eu 3 minutes pour résumer la problématique à laquelle leur entreprise souhaite répondre, et la proposition de valeur qu’ils et elles proposent.

Sur Zoom, les problématiques fusent et les constats sont partagés. Parmi eux, on retrouve principalement l’insécurité alimentaire dans plusieurs quartiers de Montréal, la déconnexion au vivant, la menace de l’agriculture conventionnelle sur nos écosystèmes, la méconnaissance des produits québécois et le manque de résilience alimentaire.

Les propositions de valeur des projets allient un impact à la fois social et environnemental pour réparer notre lien à l’alimentation : permettre l’accès à des produits frais, responsables et en circuits courts, produire de manière écoresponsable, revaloriser des invendus ou des résidus alimentaires ou encore développer la solidarité entre voisin.e.s.

Depuis le premier jour du lancement, le ton est devenu plus assuré, les présentations plus structurées et les informations plus claires. Pas de doute, ils et elles ont travaillé fort ces dernières semaines pour affiner leur concept !

Les 10 ateliers de cette première édition du parcours ont apporté aux porteur.euse.s de projets une méthodologie pour structurer leurs idées, une vision plus globale de leur impact et des contacts dans l’écosystème pour développer leur réseau.

Les participant.e.s ont particulièrement apprécié les conseils des facilitateur.trice.s et la rigueur apportée par les rendez-vous récurrents.

“La cohorte nous a permis de nous rythmer dans nos questionnements et de nous challenger sur notre problématique et nos propositions …et aussi de nous faire rencontrer plein d’autres projets inspirants! ” — Emma, du projet Epik Generation

La rencontre et l’échange avec d’autres entrepreneur.e.s sont cités comme de précieux avantages de la cohorte. Discuter en petits groupes, s’inspirer les un.e.s des autres, partager ses doutes… Autant d’occasions d’avancer ensemble dans la bonne direction.

Et des liens se sont déjà tissés entre les projets ! Epik Génération restera en contact avec les Compagnons Maraicher.ère,s et Les Spontané.e.s pour développer un fonds d’investissement citoyen. Chloé du Réseau de Solidarité Alimentaire a invité Bao d’Aisa à son assemblée générale, ce qui devrait lui permettre de mieux connaître sa clientèle cible.

“C’était une belle opportunité pour créer un réseau de contacts forts avec d’autres organismes qui œuvrent dans l’alimentaire au Québec.” — Élise, du projet Est-ô-maqué.

Pour se rencontrer en personne, Olivier des Compagnons Maraicher.ère.s propose d’organiser une fin de semaine dans une ferme entre participant.e.s de la cohorte. Et Marie de chez Mamie Bulle invite tout le monde à venir sur sa ferme maraîchère!