Suivez-nous
Une cohorte de 9 projets d’impact dans le secteur de la santé - Esplanade Québec
entrepreneur d'impact, entrepreneur impact, entrepreneur social, innovation sociale, innovation, esplanade, programme collision, programme esplanade
10585
post-template-default,single,single-post,postid-10585,single-format-standard,bridge-core-2.3.2,tribe-no-js,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive

Une cohorte de 9 projets d’impact dans le secteur de la santé

Ce mois-ci, le programme Collision de l’Esplanade a accueilli 9 nouvelles startups innovantes. Les projets qui constituent la cohorte ont tous un fort potentiel d’impact dans le secteur de la santé.

 

Choisies parmi 44 candidatures, après un bootcamp de sélection qui leur a permis de découvrir l’Impact Gaps Canvas, les équipes ont maintenant débuté les ateliers du programme.

Au terme des quatre ateliers et des heures de coaching individuel auxquels elles auront droit, elles repartiront toutes avec :

Une preuve de concept validée

Un modèle d’affaires innovant

Une stratégie d’impact

Un plan d’expérimentation pour leur prototype

Grâce aux partenaires du pôle santé de l’Esplanade, les startups sélectionnées pourraient également avoir la possibilité d’entamer des tests en milieux réels. Ces partenaires comprennent : le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, les CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, du Nord-de-l’Île-de-Montréal, du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et de l’Estrie, ainsi que le CHUM.

Algo-U

Un projet représenté par Callum McInnes, Yan-Maurice McNiven, Michael Sarlos et Zakari Thibodeau.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Les réseaux sociaux diminuent notre capacité d’attention, nuisent à l’estime de soi et affectent la cohésion sociale.

La solution d’impact :

Une plateforme éducative interactive et stimulante pour informer les jeunes sur les travers des réseaux sociaux.

Quelques mots sur le projet

Grâce au programme gouvernemental Jeunes Volontaires, l’équipe d’Algo-U a passé la dernière année à faire des recherches et à conceptualiser sa plateforme éducative. Cela lui a permis d’acquérir les connaissances nécessaires pour aborder ce sujet complexe et de plus en plus préoccupant.

Car aujourd’hui, même si les effets néfastes des réseaux sociaux sont de mieux en mieux connus, les problèmes qui y sont liés ne font que s’aggraver. Plus de 40% des jeunes qui se sentent repoussant.e.s ont vu ce sentiment apparaître avec l’utilisation d’Instagram, et 76% des habitant.e.s de la planète considèrent que leur pays s’est polarisé dans les dernières années.

D’ici décembre, l’équipe prévoit produire un module pouvant être utilisé à l’école, et qui aidera les utilisateur.trice.s à mieux comprendre comment fonctionnent les réseaux sociaux.

Clinique Mauve - visuel

Un projet représenté par Ahmed Hamila et Edward Ou Jin Lee.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Les personnes LGBTQI+ migrantes sont particulièrement vulnérables du fait de réalités complexes qui rendent leur accès aux soins difficile.

La solution d’impact :

Une clinique offrant des soins médicaux, psychosociaux, de santé sexuelle et de santé mentale intégrés aux personnes LGBTQI+ migrantes et racisées vivant à Montréal.

Quelques mots sur le projet

À travers une approche intersectionnelle, intersectorielle et communautaire, la Clinique Mauve (CM) vise à améliorer la santé globale et le bien-être des personnes LGBTQI+ migrantes, ce qui renforcera également les communautés LGBTQI+ ET migrantes.

Actuellement, la CM entreprend des démarches afin de devenir une entité légale de l’Université de Montréal. Elle vise à se muer dans les années à venir en une Maison Mauve, soit un milieu de vie géré en collaboration avec l’organisme communautaire AGIR. 

Ce qui rend cette initiative innovante, c’est avant tout son approche globale de la santé, qui prend en compte tous ses aspects (physique, mentale, psychique, etc.), mais également la clientèle qu’elle vise à soutenir.

Un projet représenté par Jeremy Altman.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Le nombre d’ainé.e.s âgé.e.s de 85 ans et plus devrait tripler d’ici 2050 mais nous manquons de travailleur.se.s de la santé pour s’en occuper, en particulier à leur domicile, là où les ainé.e.s souhaitent recevoir des soins de qualité abordables.

La solution d’impact :

Une plateforme de conciergerie santé centrée sur la prévention offrant un suivi à distance 24/7 et une intervention rapide à domicile personnalisée en fonction des besoins. Elle améliore le rôle des aides-soignant.e.s et des proches-aidant.e.s grâce à la richesse des données mesurées en continu.

Club Soins de Vie - visuel
Quelques mots sur le projet

La clientèle âgée et leur entourage attendent davantage de la technologie qu’un nouvel objet connecté ou des notifications. Le Club Soins de Vie se distingue sur le marché en combinant idéalement technologie et soins à domicile en personne. Il offre aux aîné.e.s des interactions humaines de qualité, au moment opportun, grâce à l’intégration des meilleures solutions matérielles et logicielles du marché.

À cela s’ajoutent des services de prévention, rendus possible par la mise en œuvre d’une nouvelle génération d’alertes plus précises qui réduisent le risque de faux positifs.

Ce service est développé au sein d’Equinoxe Soins de Vie, une entreprise québécoise pionnière des soins à domicile créée en 1998.

Eco-motion - visuel

Un projet représenté par Isabelle Béliveau.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Au Québec, c’est 62% de la population qui se sent anxieuse et impuissante face aux changements climatiques, ce qui affecte notre capacité collective à fonctionner.

La solution d’impact :

Des outils d’accompagnement des communautés dans leur processus d’adaptation aux changements climatiques.

Quelques mots sur le projet

La discipline de l’éco-psychologie étudie les effets des changements environnementaux sur notre santé mentale. Certaines études réalisées, notamment par l’Université de Sherbrooke et la santé publique, révèlent que la majorité des jeunes sont éco anxieux à différents degrés. C’est ce que l’équipe d’Eco-motion remarque aussi sur le terrain : les témoignages des autres font ressortir des émotions inconscientes chez d’autres.

Il n’y a actuellement pas beaucoup d’offres en éco-anxiété spécifiquement. Les professionnel.le.s de la santé se forment tranquillement sur le sujet, mais c’est encore loin d’être suffisant. L’équipe d’Eco-motion, qui compte des écothérapeutes et une conseillère d’orientation, en plus de collaborer avec d’autres professionnel.le.s, est quant à elle en mesure de développer des outils concrets pour s’attaquer à ce problème.

Un projet représenté par Pasquale Roberge, Marie-Andrée Imbeault, Alexandra Chapdelaine, Helen-Maria Vasiliadis, Jean Grenier, Chantal Michel et Annie Benoît.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Près d’une personne sur cinq sera confrontée à un trouble anxieux ou dépressif au cours de sa vie, et les ressources sont insuffisantes.

Leur solution d’impact :

Un programme novateur de thérapie cognitivo-comportementale pour les troubles anxieux et dépressifs.

Quelques mots sur le projet

Malgré une demande grandissante, le réseau public ne peut accompagner toutes les personnes qui souhaitent un accès à la psychothérapie. Manque de temps, manque de ressources, manque d’outils… Pour l’équipe, il faut innover dans les approches cliniques basées sur les principes de la thérapie cognitive-comportementale (TCC), tels que les autosoins qui requièrent moins de ressources et d’expertise.

La plateforme numérique, inspirée d’une clinique virtuelle australienne, offrira notamment un programme pour les symptômes anxieux et dépressifs comprenant des outils adaptés qui favorisent un apprentissage de stratégies efficaces. Grâce à une collaboration étroite entre l’Université de Sherbrooke, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS et l’Hôpital Montfort, la plateforme sera prochainement accessible en français au Québec et en Ontario.

Juno Technologies - visuel

Juno Technologies

Un projet représenté par Nanette Sene et Lynn Doughane.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Les douleurs menstruelles affectent 71% des femmes et les solutions existantes sont peu nombreuses et manquent d’efficacité.

La solution d’impact :

Un dispositif discret, compact et portable, qui offre un soulagement instantané des douleurs menstruelles et sur de longues durées.

Quelques mots sur le projet

Le dispositif développé par l’équipe se positionne de façon adhésive sur la zone douloureuse au bas du ventre. Il combine deux technologies : d’une part, la thermothérapie, le premier choix des femmes pour leurs douleurs menstruelles ; et d’autre part, la stimulation électrique, un traitement utilisé pour traiter la douleur musculaire. 

Présentement, Juno finalise le développement de son prototype avec l’accompagnement de deux CCTTs. 

L’entreprise cherche non seulement à devenir la solution de choix aux douleurs menstruelles, mais également à favoriser un environnement inclusif et équitable pour les femmes ainsi qu’à ouvrir le dialogue sur ce sujet longuement tabou afin d’y apporter de réels changements.

Olie

Un projet représenté par Marilou Ethier et Judith Sasseville.

Le problème auquel s’attaque le projet :

Le manque d’accessibilité à une éducation sexuelle de qualité pour les enfants et adolescent.e.s peut mener à des pratiques risquées et des répercussions sur la santé mentale et physique. La conversation est entamée trop tard et les parents sont peu outillés pour entretenir une conversation ouverte et sans malaises.

Leur solution d’impact :

Une plateforme Web et mobile qui a pour mission de centraliser et rendre l’éducation à la sexualité accessible à tous et à toutes.

Olie - visuel
Quelques mots sur le projet

La sexualité fait partie de la vie de tous et toutes. Qu’elle soit épanouie, inexistante, satisfaisante, problématique ou autre, elle guide nos habitudes de vie et influence directement notre santé physique et mentale. 

Un enfant qui grandit avec une éducation à la sexualité complète fera des choix plus consciencieux et sécuritaires dans ses futures relations sexuelles, en plus d’avoir une meilleure confiance en soi. 

L’équipe d’Olie, à travers sa plateforme éducative, aidera les parents à fournir à leurs jeunes enfants une éducation à la sexualité saine, ce qui est aujourd’hui peu accessible. Elle prévoit lancer un premier prototype du produit au début 2023.

Les Passages | Coopérative - visuel

Un projet représenté par Anaïs Cauchois-Benavides, Geneviève Isabelle Michaud, Raphäelle Perreault, Francis Etheridge et Jérémie Gagnon.

Le problème auquel s’attaque l’équipe :

Les résident.e.s des CHSLD sont majoritairement exclu.e.s des tissus communautaires, une situation dont tout le monde sort perdant.

La solution d’impact :

Une solution clé-en-main et sur mesure aux centres d’hébergement afin de les ancrer au sein de leur communauté et assurer des projets de vie à leurs résident.e.s.

Quelques mots sur le projet

L’isolement des personnes aînées en résidences est une problématique sociale urgente qui ne fait que s’accélérer. D’ici 2030, le taux de personnes âgées au Québec atteindra 25%.

La coopérative Les Passages crée des ponts entre le milieu de vie et les ressources communautaires à proximité déjà existantes, grâce à un service de consultation et de coordination de projets rassembleurs et inspirants.

Les Passages documente et promeut ces moments de partage par de courtes vidéos diffusées sur les réseaux sociaux afin d’inspirer la population dans une perspective de transformation sociale soutenable à l’échelle du Québec.

L’objectif : changer l’image et la place des CHSLD dans la société, au profit de toutes les parties prenantes et de toute la société.

Un projet représenté par Léo Fradet et Rohan-Jean Bianco.

Le problème auquel s’attaque le projet :

Les chirurgies d’arthroplastie totale du genou sont un enjeu majeur pour la santé orthopédique de la population vieillissante, avec 20 à 30% de patient.e.s insatisfait.e.s.

Leur solution d’impact :

Des « jumeaux numériques » pour faciliter l’analyse de la biomécanique d’un genou ayant subi une chirurgie d’arthroplastie.

Philomec - visuel
Quelques mots sur le projet

Les chirurgies du genou sont de plus en plus fréquentes et exigent souvent une chirurgie de révision. Cela contribue à engorger les hôpitaux, tout en réduisant significativement la qualité de vie de nombreuses personnes.

L’équipe de Philomec étudie, par simulation, la biomécanique de patient.e.s ayant subi une arthroplastie totale du genou. Cela permet de comparer plusieurs scénarios de chirurgies envisagés, afin de guider le ou la chirurgien.ne vers les meilleurs choix chirurgicaux. 

Ce projet devra démontrer le potentiel de ces outils prédictifs et personnalisés pour la formation et, à plus long terme, pour la planification chirurgicale.

Vous souhaitez découvrir davantage
d’entrepreneur.e.s accompagné.e.s par l’Esplanade ?


[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]