Suivez-nous
9 entreprises qui réalisent un pivot vers la transition verte
Découvrez les entreprises, du programme Pivot, développant un produit ou service avec un potentiel d'impact environnemental majeur au Québec.
entrepreneur d'impact, entrepreneur impact, entrepreneur social, innovation sociale, innovation, esplanade, programme esplanade
14371
post-template-default,single,single-post,postid-14371,single-format-standard,bridge-core-2.3.2,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,no_animation_on_touch,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-7.7.2,vc_responsive

9 entreprises au Québec qui réalisent un pivot vers la transition verte

Esplanade Québec accueille 9 entreprises d’impact qui cherchent à réaliser un pivot vers la transition verte. Les entreprises ont été sélectionnées pour leur potentiel d’impact sur l’environnement, leur degré d’innovation et la solidité de leur modèle.

Nous sommes ravi.e.s de vous présenter les 9 équipes entrepreneuriales qui ont rejoint la 1re cohorte de notre nouveau programme Pivot afin de développer un nouveau produit ou service innovant ayant un potentiel d’impact environnemental majeur au Québec.

Un grand merci à Développement économique Canada pour les régions du Québec dont l’appui financier nous permet d’accompagner les entreprises de partout au Québec vers la transition verte.

Biozyme Technologies

Un projet représenté par Hugo Caillet, Frédéric Gaurier et Hugues Henault.

Le pivot :

Créer un site industriel de biorecyclage enzymatique, un processus biologique de décomposition par utilisation d’enzymes. Tout en encourageant les produits plastiques alimentaires et en incitant le tri sélectif au travers de bacs qui détectent les bons plastiques.

Les conséquences positives :

Réduction de la dépendance au pétrole pour fabriquer du plastique, encourager le tri sélectif et la collecte du plastique pour recyclage pour répondre à une urgence: celle de diminuer la pollution plastique.

>> Quelques mots sur l’entreprise Biozyme Technologies :

Dans le monde, 99% du plastique vierge produit est d’origine fossile et la fin de vie de cette composante est peu ou mal gérée. Au Québec, près de 400 000 tonnes de déchets PET et Polyester sont générées, les taux de recyclage stagnant à seulement 14% et 9% respectivement, une quantité significative se retrouve dans les cours d’eau et les écosystèmes.

Dans ce contexte, Biozyme Technologies ambitionne d’introduire une nouvelle gestion des déchets plastiques, une solution innovante et durable : le biorecyclage enzymatique. Ce procédé biologique, propre et simple, permet la décomposition de tous types de plastique PET sans générer de sous-produits indésirables.

Développement durable Rivière du Nord

Un projet représenté par Pierre Bruyère.

Le pivot :

Un système de transport, dans la région Rivière du Nord, qui permettrait d’effectuer la collecte de matériel réutilisable ou réparable, chez les citoyens qui ne peuvent se rendre eux-mêmes jusqu’à l’écocentre.

Les conséquences positives :


Réduction de la quantité de déchets enfouis grâce à l’accessibilité à des solutions de gestion des déchets pour les citoyens. Promotion de pratiques durables en matière de gestion des matières résiduelles et sensibilisation à l’importance du développement durable.

>> Quelques mots sur l’OBNL Développement durable Rivière du Nord :

Une grande quantité d’objets ou de meubles sont jetés chaque jour au Québec. Le marché de la seconde main est une solution efficace pour diminuer le nombre de déchets polluants enfouis. 

L’organisme à but non lucratif, Développement durable Rivière du Nord qui gère les quatre écocentres de la MRC Rivière du Nord, a pour mission d’offrir et de promouvoir des alternatives à la gestion des matières résiduelles en priorisant le réemploi, deuxième élément de la Hiérarchie des 3RVE.

Enviro Impact

Un projet représenté par Andrew Lukoshius et Victoria Lukoshius.

Le pivot :

Un système interne de collecte, tri, conditionnement et transformation des métaux difficiles à recycler. L’objectif est de collecter les contaminants, de les recycler et de les revaloriser sur le territoire québécois pour réduire les émissions de CO2 liées au transport des retailles.

Les conséquences positives :

Apporter un changement systémique dans l’industrie du recyclage des métaux favorisant une économie circulaire et durable au Québec. Le traitement des déchets de métaux aide à la réduction de la pollution environnementale et de l’épuisement des ressources naturelles.

>> Quelques mots sur l’entreprise Enviro Impact :

Aujourd’hui, certains métaux difficiles à recycler sont soit envoyés à l’étranger et éliminés sans respect des réglementations environnementales, soit inadéquatement traités révélant une lacune dans la revalorisation de certaines composantes. Le déversement irresponsable des métaux et de leurs contaminants dans l’environnement entraîne la pollution de l’air, de l’eau et des sols, occasionnant des risques sanitaires pour les communautés locales et aggravant le changement climatique.

Enviro Impact offre un service complet, de la collecte au paiement, de traitement des lots de métaux afin de faciliter leur recyclage, tout en offrant un gain de temps aux entrepreneur.e.s ou entreprises désirant recycler de manière écoresponsable leurs retailles de métaux.

Fusion

Un projet représenté par Loic Angot et Daniel Sarrazin.

Le pivot :

Une plateforme, Fusion IE, permettant un fonctionnement optimal des équipements électromécaniques propulsés par un savoir-faire opérationnel jumelé à l’intelligence artificielle dans le but de diminuer les dépenses énergétiques, d’améliorer le confort des usagers et de favoriser la réduction des émissions de carbone.

Les conséquences positives :

Réduction significative des émissions de gaz à effet de serre et des coûts énergétiques des bâtiments, aidant ainsi à la lutte contre le changement climatique et aux économies financières pour les propriétaires.

>> Quelques mots sur l’entreprise Fusion Énergie :

À l’échelle mondiale, le secteur du bâtiment représente 30% des émissions de gaz à effet de serre. Une gestion inefficace des systèmes mécaniques dans les bâtiments entraîne des coûts énergétiques plus élevés, davantage d’émissions de CO2 et des plaintes des occupants. 

Fusion propose une solution d’intelligence énergétique (IE) pour veiller à ce que les bâtiments soient exploités à leurs pleines capacités, en fonction des besoins des occupants et des équipements électromécaniques en place.

Isobloc

Un projet représenté par Eric Dionne.

Le pivot :

Implanter le bloc de béton, Isobloc, au cœur de la construction durable, en développant de nouveaux marchés permettant de promouvoir les vertus isolantes du bloc de béton par rapport aux briques usuelles.

Les conséquences positives :

Favoriser l’utilisation de matériaux durables dans la construction afin de réduire la consommation d’énergie et les coûts de chauffage et de climatisation, favorisant ainsi la protection de l’environnement et la réduction de l’empreinte carbone du secteur de la construction.

>> Quelques mots sur l’entreprise Isobloc :

Le processus de fabrication des bâtiments au Québec est long et coûteux, plusieurs sortes de matériaux et corps de métiers sont nécessaires pour répondre aux normes énergétiques du Cadre bâti. D’autre part, les briques utilisées dans la construction des bâtiments ne sont ni isolantes ni durables. 

C’est en ce sens qu’Isobloc Inc. créée un bloc de béton composé de tous les éléments requis pour un système mural, incluant: un coupe-feu de 2 heures, une insonorisation et une isolation thermique offrant un bon rendement écoénergétique. Les murs Isobloc sont ainsi porteurs, durables et permettent d’économiser 75% de temps d’installation, minimisant ainsi les délais et le besoin de coordination afin d’éviter les retards.

LMGTech

Un projet représenté par Luc McGuire.

Le pivot :

Le développement d’une nouvelle gamme de produits pour l’enveloppe des bâtiments, avec les systèmes ULTRAFIX. Il s’agit d’un système de panneaux de toitures avec surfaces blanches offrant des indices de réflectivité plus élevés et des performances optimales au niveau de la résistance aux vents et à la grêle tout en étant facile à installer.

Les conséquences positives :

Amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments favorisant la réduction des îlots de chaleur. Valorisation de la résistance des produits pour prolonger la durée de vie des bâtiments pour mieux préserver les ressources naturelles et créer moins de rebuts.

>> Quelques mots sur l’entreprise LMGTech :

A l’échelle de l’Amérique du Nord, le domaine de la construction est en pénurie de main-d’œuvre. À cela s’ajoute la problématique des variations climatiques qui impacte la durée de vie des bâtiments. Il devient nécessaire de repenser la conception des bâtiments et d’améliorer la résilience des enveloppes des bâtiments déjà existants.

LMGTECH offre des services permettant de concevoir de nouvelles technologies de panneaux usinés innovants, pour les toitures à faible pente (obtention du brevet). L’objectif est de concevoir des matériaux plus durables, plus économiques et faciles d’installation, réduisant le nombre de personnes nécessaires à la construction.

Papillons Infrastructure Nature

Un projet représenté par Daria Levin, Myriam Charconnet et Vincent Chouinard.

Le pivot :

Soutenir la transition des organisations (entreprises, organismes de bienfaisance, commerces, etc.) vers des flottes de transports plus durables afin de diminuer les besoins en transport urbain.

Les conséquences positives :

Réduction significative des émissions de gaz à effet de serre par les véhicules et camions légers grâce à l’augmentation de l’utilisation de l’électromobilité, offrant ainsi une alternative plus écologique aux véhicules alimentés par des combustibles fossiles.

>> Quelques mots sur l’entreprise Papillons Infrastructure Nature :

Le secteur des transports est l’un des plus grands émetteurs de gaz à effets de serre (GES) au Canada.

Afin de réduire l’empreinte carbone et d’améliorer la qualité de vie des usagers, Papillons Infrastructure Nature est récemment devenu gestionnaire du réseau de bornes de recharge rapide RechargÉco. Leur but étant de faciliter le virage électrique au Québec et au Canada, en réduisant les obstacles liés à l’autonomie et à la recharge. Cette entreprise a pour ambition de s’implanter dans des lieux stratégiques et pratiques pour la communauté.

MCM Intégration

Un projet représenté par Paul W Fournier.

Le pivot :

Des poteaux MCM permettant la dissimulation complète des câbles basse tension et proposant des solutions d’intégration des transformateurs dans la partie supérieure du poteau. Une solution hybride aéro-souterraine pour les réseaux filaires permettant le remplacement des poteaux de bois et l’élimination des câbles apparents.

Les conséquences positives :

Diminuer la déforestation du Québec et la pollution chimique améliorant ainsi la qualité de l’air, de l’eau et des sols. Promouvoir l’aménagement urbain durable, améliorant l’esthétique urbaine et réduisant les impacts visuels des infrastructures électriques.

>> Quelques mots sur l’entreprise MCM Intégration :

L’utilisation à grande échelle de poteaux de bois, destinés aux réseaux d’électricité et de communication, traités avec des préservatifs, implique une déforestation accélérée et une pollution chimique du Québec. 

Pour remplacer ces poteaux de bois, MCM Intégration a élaboré son concept de poteau MCM (PMCM). Sa durabilité, son recyclage complet et non polluant à la fin de sa vie influencent positivement son bilan énergétique et favorisent le développement durable.

Les Produits Éco-Logiques SGF

Un projet représenté par Guillaume Gagné et François Grenier-Gagné

Le pivot :

Une nouvelle entité, Les produits Éco-Logiques SGF, pour développer un équipement permettant une meilleure gestion (lavage, triage, réfrigération, congélation, transformation et compostage) des invendus ou résidus reçus et valorisant les matières organiques. Un système profitable à la Ferme Guillaume Gagné Inc. et à diverses organisations souhaitant s’approvisionner à faible coût.

Les conséquences positives :

Réduction des coûts alimentaires et des intrants pour l’industrie porcine grâce à l’utilisation de résidus alimentaires revalorisés, contribuant ainsi à une gestion plus durable et économique des fermes en améliorant leur empreinte environnementale et le bien-être animal.

>> Quelques mots sur l’entreprise Les Produits Éco-Logiques SGF:

Au Québec, le coût de la nourriture et des intrants pour l’industrie porcine a considérablement augmenté. Les éleveurs font alors face à deux enjeux majeurs:  le coût des aliments et le prix de vente des porcelets. La gestion “traditionnelle” d’une ferme est donc difficilement soutenable. 

La Ferme Guillaume Gagné Inc. transitionne d’un élevage porcin “traditionnel” de cochons roses nourris à la moulée de blé vers un élevage écoresponsable de cochons à haute valeur ajoutée nourris à partir de résidus alimentaires (fruits, légumes, drêche et autres) revalorisés.

Vous souhaitez découvrir davantage
d’entrepreneur.e.s accompagné.e.s par l’Esplanade ?