Suivez-nous
Préparer les activités de l’entreprise pour un premier investissement
Julia Portelance, avocate à la Clinique Juste, nous partage 5 questions que les entrepreneur.e.s doivent se poser au moment de vouloir intéresser des investisseur.euse.s pour la première fois
entrepreneur, conseils juridiques, première ronde de financement, questions
15267
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15267,page-child,parent-pageid-14736,bridge-core-2.3.2,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-21.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-7.7.2,vc_responsive

Comment bien préparer les activités de l’entreprise en vue d’un premier investissement?

La paperasse corporative n’est pas votre force ? Afin de faire une première ronde de financement, Julia Portelance, avocate chez Novalex, nous partage les éléments essentiels à mettre en ordre dans votre entreprise avant d’aller attirer des prêteur.euse.s.

Maintenant que vous avez réfléchi aux 5 questions à se poser avant de commencer sa première ronde de financement, il est temps de se tourner vers les activités de l’entreprise. Cet article vous aidera à mettre en place le nécessaire pour que les investisseur.euse.s aient envie de prendre un risque avec votre entreprise.

Portelance_Julia

Julia Portelance

Barreau 2016, Julia est une avocate pratiquant chez Delegatus en fusions et acquisitions, droit corporatif, droit commercial et droit immobilier.

 

Reconnue pour son sens aiguisé des affaires et sa grande polyvalence, elle représente des entreprises œuvrant dans divers milieux dans le cadre d’acquisitions d’envergure et agit comme conseillère juridique pour une multitude de clients, de PME aux grandes entreprises.

5 conseils clés

Bien préparer les activités de l’entreprise

Étape 1

S’assurer que la gestion de l’entreprise est en bonne et due forme

Le questionnement principal d’un investisseur.euse concerne la gestion de l’entreprise. Comme un investissement représente une prise de risque, ils.elles voudront voir qui gère l’entreprise au quotidien ainsi que leurs compétences et leur niveau d’implication. S’assurer que les rôles soient bien définis à l’interne est donc un aspect important.

.

« Ce ne sera pas rare, dans certaines négociations, que les fondateur.trice.s devront demeurer à la direction de l'entreprise pendant une certaine période, pour protéger et diminuer le risque ».

.

Ensuite, il faut s’assurer que les livres de la société, qui constituent l’existence corporative de l’entreprise, sont en bonne et due forme. On parle des mises à jour et résolutions annuelles, mais aussi de s’assurer que lorsqu’il y a des nouveaux.elles actionnaires ou administrateur.trice.s que cela est bien indiqué dans l’historique corporatif de la société.

 

Autre point à considérer, si la propriété intellectuelle se trouve au cœur de votre entreprise, et qu’elle n’est pas encore protégée, il peut être intéressant de débuter les démarches d’enregistrement pour diminuer le risque lié à l’entreprise.

.

« Les entrepreneurs considèrent souvent cela de la paperasse, mais c'est quand-même très important que la maison soit en ordre lorsqu’on est au stade d'intéresser des investisseur.euse.s. »

Étape 2

S’assurer que les principaux  contrats soient bien montés

Les contrats au sein de l’entreprise permettent de gérer le risque pour les personnes qui investissent. Pour cette raison, il faut s’assurer d’avoir en place des contrats qui soient bien montés et qui protègent l’organisation.

 

D’abord, pensez aux différentes clauses de terminaison des contrats. Par exemple, si vos activités dépendent de certains fournisseurs, mais qu’une simple entente à l’amiable vous lie avec eux, ou encore, si le contrat leur permet d’arrêter de vous fournir dans un préavis de 10 jours, cela représente un certain risque pour quelqu’un qui veut investir avec vous.

 

Même chose au niveau des clauses d’exclusivité avec des clients ou des fournisseurs. Est-ce que celles-ci font en sorte que vous avez un certain monopole sur une part de marché ? Si oui, le risque est moins grand, car un compétiteur ou un fournisseur ne pourrait pas aller fournir quelqu’un d’autre à vos dépends.

Idée globale: s’assurer que certains mécanismes sont en place pour protéger l’entreprise. En effet, sans ces différents liens contractuels, vous pourriez vous retrouver, du jour au lendemain (ou presque), sans fournisseur ou sans votre principal client.

Étape 3

Déterminer la valeur de son entreprise

Lorsque l’on veut intéresser quelqu’un à se joindre à l’actionnariat, la valeur de l’entreprise doit être déterminée afin de justifier le nombre d’actions qu’on émet en fonction du chèque qu’on reçoit.

 

Pour ce faire, il est intéressant d’impliquer des professionnel.le.s qui se spécialisent en évaluation d’entreprise. Il existe notamment différentes techniques comptables et financières qui tiennent compte d’où l’entreprise en est dans son activité et la quantité de données financières disponibles. 

 

Il est souvent recommandé de faire affaire avec des professionnel.le.s parce que l’évaluation peut demeurer dans l’historique de l’entreprise et influencer les investissements en équité à l’avenir. Donc, il faut qu’il y ait une certaine cohérence et une certaine logique 

 

Cette logique dépend du profil d’investisseur.euse.s que l’on souhaite aller chercher et est d’autant plus importante lorsque l’on souhaite intéresser des investisseur.euse.s structuré.e.s qui vont venir analyser l’historique corporatif.

 

Au contraire, une personne qui investit ce qu’on appelle du love-money, ne va pas nécessairement demander une évaluation très poussée de l’entreprise.

.

Étape 4

Bien se préparer à une vérification diligente

Il ne faut pas seulement avoir des contrats bien montés et un historique corporatif en bonne et due forme, il faut aussi que le tout soit organisé de manière logique. Contrats d’employés, de fournisseurs, de clients, livre de société, états financiers, déclarations d’impôts, baux commerciaux, c’est toute cette documentation qui doit être facile d’accès en tout temps. 

 

Cette organisation permet de faciliter la vérification diligente pour les investisseur.euse.s, mais également de démontrer votre sérieux. Gardez en tête que celle-ci peut être plus ou moins étoffée, tout dépendant si le.la prêteur.se devient actionnaire ou non de votre entreprise.

À ce niveau: la Clinique Juste propose souvent à ses clients d’avoir quelqu’un à l’interne qui est chargé de la vérification diligente. Cette personne contact sait où retrouver tous les documents et gère les différentes demandes de vérification diligente. De plus, procéder avec un système de partage de fichier type google drive permet de gagner en efficacité en classant tout par sous-dossiers au même endroit avec la possibilité de les partager facilement par la suite.

Étape 5

L’importance de bien s’entourer

Enfin, il est important de bien s’entourer de professionnel.le.s au niveau financier, comptable et légal, car à partir du moment où l’on souhaite intéresser un investisseur.euse et que l’on négocie son premier termsheet, on met la table pour tous les futurs investissements.

 

En effet, la documentation légale peut devenir assez complexe pour un.e entrepreneur.e qui n’a pas nécessairement toutes les connaissances pour négocier avec des investisseur.euse.s. Bien s’entourer et avoir une équipe reste un atout majeur pour prendre des bonnes décisions.

Pour conclure, on espère que ces pistes de réflexions vous aideront à mieux vous préparer en vue de votre première ronde d’investissement.

Ce billet fournit des informations d’ordre général et est partagé à titre informationnel seulement. Il ne constitue pas un avis juridique, et ne doit pas être interprété comme tel.

.

Afin d’être en mesure de bien saisir l’ensemble des éléments légaux qui ont été traités dans la présente et obtenir un avis juridique sur leur applicabilité à votre situation particulière, nous vous suggérons de consulter votre conseiller juridique.